Economie alternative : Le grain de SEL qui met une claque à la crise ambiante

Publié le par Génération Ecologie 13

Une autre façon d'envisager la société est possible, et vécue à Marseille :

 

 

 

Consulter l'article sur Wiki2d

ou lire ici :

 

Economie alternative : le grain de SEL qui met une claque à la crise ambiante - Mardi 27 mars 2012

Source : Rédaction wiki2d - Carole Hoareau redacwiki2d@gmail.com

 

 

Sortir de l’euro pour payer en « sardines » et en « walous ». C’est le pari qu’ont fait les adhérents des deux Systèmes d’échanges locaux (SEL) de Marseille, le Sel de Mars et le Réel.

Se rendre utile

Ces associations d’un genre particulier, qui seraient près de 500 en France selon le réseau national Sél’idaire, se contentent d’étendre les coups de pouce « gratuits » qu’on se rend habituellement entre voisins ou entre potes, à un public plus large.

Concrètement, on trouve de tout, au même « prix » : 1h de bricolage =1h de webdesign, de babysitting ou de cours d’oenologie. Les demandes et les offres sont postées sur le site web de l’association, et on se sert. « C’est assez original de pouvoir téléphoner à quelqu’un qu’on ne connaît pas pour lui demander un service sans rien en échange, surtout en temps de crise », décrit Frédéric Boeuf-Salor, responsable des relations extérieures du Sel de Mars. Oubliées les règles bancaires : les « découverts » sont autorisés et les « Seliens » n’ont pas d’obligation de résultat.

L’aspect humain avant tout

« Même si je donne plus que ce que je reçois, ça n’a pas d’importance, sourit Diana, qui anime les ateliers d’italien du Réel. On ne calcule pas! » Car, si le système permet parfois de bénéficier de services habituellement onéreux, il défend surtout une autre vision des relations humaines. Pour Romain, qui a adhéré au Sel de Mars pendant une courte période de chômage, « c’était surtout l’occasion de tisser des liens, de se rendre utile ». « Et de redonner de l’importance à des compétences qui n’ont pas de valeur sur le marché du travail , juge Déborah. C’est un véritable lieu de réflexion sur les failles du système économique classique. »


Systèmes d’échanges locaux de Marseille 

Adhésion : 6 ou 12€/an pour un Sel, 1€ de plus pour le 2e Sel.

- Sel de Mars : permanence le 1er jeudi du mois à l’Equitable Café, 54 cours Julien.

- Le Réel : permanence au centre social Julien, 59 cours Julien, le 1er lundi du mois.

 

Publié dans Actions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article